Le Cheikh Authentique

Le Cheikh Authentique

cherikh

O Allah! Accorde à notre maître Muhammad qui a ouvert ce qui était clos, qui a clos ce qui a précédé, défenseur de la vérité par La vérité, le guide du droit chemin, ainsi qu’à sa famille suivant sa valeur et l’estimation de son ultime dignité.

Basmala

L’Imâm, Hujjatu-l-Islâm (La Preuve de l’Islâm), Abû Hamîd al Ghazâlî (qu’Allâh l’agrée) a dit dans son épître Yâ Ayyouha-l-Walâd (Ô fils!):

« Je t’expliquerais à présent ce que l’itinérant sur la voie de la Vérité est tenu d’observer.
Sache qu’il est indispensable pour l’itinérant d’avoir un Maître qui soit guide (murshîd) et éducateur (murrabî), de manière à le débarrasser de ses mauvaises manières, grâce à l’éducation, et à les remplacer par de bonnes manières. L’essence de l’éducation est comparable à la tâche du paysan qui arrache les ronces et les mauvaises herbes de son champ, afin que sa culture pousse dans les meilleures conditions et qu’elle s’épanouisse. Il est donc indispensable pour l’itinérant d’avoir un maître qui l’éduque et le guide vers le sentier d’Allâh — Exalté soit-Il — car Allâh envoya à Ses serviteurs un Messager afin de les guider vers Son sentier. Après que ce messager — paix et bénédictions sur lui — eut décédé, il laissa derrière lui des successeurs afin de guider les gens vers Allâh — Exalté soit-Il —.

Pour être qualifié au successorat (khilafa) du Messager d’Allâh — paix et bénédictions sur lui —, ce maître doit être un savant. Mais les savants ne sont pas tous qualifiés pour le successorat. Je t’exposerai ci-après certaines des caractéristiques générales d’un tel maître afin que le statut de guide ne soit pas usurpé par tout un chacun. Ce doit être un savant détaché de l’amour de l’ici-bas et du prestige et rattaché par sa formation à un Maître, lui-même rattaché via les maillons successifs de la formation au Maître des messagers — paix et bénédictions sur lui —.

Il doit être au point personnellement au plan de l’exercice spirituel en limitant sa dose de nourriture, de parole, et de sommeil, et en multipliant les prières, les aumônes et le jeûne. Grâce à la compagnie de son Maître et éducateur, il doit être pétri de bonnes manières telles que la patience, la prière, la gratitude, la confiance totale en Allâh, la certitude, la générosité, le contentement, la sérénité, la clémence, l’humilité, la science, la franchise, la pudeur, la fidélité, l’estime, la quiétude, la circonspection et ainsi de suite. Ainsi représenterait-il l’une des lumières du Prophète — paix et bénédictions sur lui — que l’on peut prendre comme guide. Cependant, un tel savant est plus rare que le soufre rouge.

Quiconque a le bonheur de trouver un tel Sheikh qui veuille bien de lui en tant que disciple, doit le respecter tant en apparence qu’en son for intérieur. Son respect en apparence signifie le fait de ne pas disputer ses ordres et de s’abstenir d’argumenter auprès de lui, même en sachant qu’il a tort. Le disciple ne doit pas non plus étaler son tapis de prière devant son Sheikh sauf à l’heure de la prière, et doit ployer son tapis aussitôt la prière accomplie. En sa présence, il ne doit pas multiplier les prières surérogatoires et doit appliquer ce que le Sheikh lui ordonne, autant que faire se peut.
Quant à son respect en son for intérieur, cela consiste pour le disciple à accepter en son for intérieur tout ce qu’il écoute ou accepte de son Sheikh en apparence, fût-ce au niveau des actes ou des paroles, pour ne pas tomber dans l’hypocrisie. S’il se sent incapable de ce faire, il doit cesser d’accompagner son Sheikh jusqu’à ce que son for intérieur soit de nouveau en accord avec son apparence.

Par ailleurs, l’itinérant doit éviter la mauvaise compagnie afin de limiter l’emprise des diables parmi les Jinns et les humains sur son cœur et afin de se purifier de leurs vices. Il doit également préférer en permanence la pauvreté (en Allâh) à la richesse.
Sache aussi que le soufisme est caractérisé par deux attributs : la droiture envers Allâh — Exalté soit-Il — et la bonne conduite envers les gens. Quiconque est droit envers Allâh — Exalté soit-Il —, se conduit noblement avec les gens et se montre clément envers eux est un « soufi ». La droiture envers Allâh — Exalté soit-Il — consiste à sacrifier la part de son ego dans l’ici-bas pour le bonheur de son âme (dans l’au-delà). La bonne conduite consiste quant à elle, non pas à porter les autres à s’aligner sur ce que tu désires, mais plutôt à t’aligner sur ce qu’ils désirent, tant qu’ils ne bravent pas la Législation. »

Sayidunna Ahmad Tidjani à dit (qu’Allah sanctifie son précieux secret) quand au fait de les approcher et de les reconnaitre: « En réponse je dirai que ce qu’on désigne comme s’occupant d’une telle affaire sont assurément nombreux et la plupart d’entre eux habitent dans les grandes villes. C’est là leur lieu de résidence. Les reconnaitre et les approcher est très difficile, car ils sont de loin plus rare que le souffre rouge. Car ils apparaissent souvent sous les traits de la masse et vivent dans les même conditions d’existence qu’elle. Ceux qui tentent de les identifier se voient repoussés et éloignés par eux, qui leur jurent le plus souvent ne rien savoir de cette affaire. »

Pourquoi agissent-ils de la sorte? Tout simplement parceque l’ordre des choses s’étant  corrompu de nos jours, ce qui qui n’est que la volonté  d’Allah devant laquelle on est impuissant, il se trouve que chacun n’agit plus que pour réaliser ses propres ambitions et plaisirs, n’ayant plus cure de ce qu’on doit à Allah comme respect de Ses droits légitimes et des convenances à observer vis-à-vis de Sa Présence, les masses n’ayant, à l’heure actuelle, d’autres but, en fréquentant les Saints, que ceux de satisfaire leurs besoins matériels, d’autres désir que celui de jouir davantage des charmes de ce bas monde, d’etre à l’abri des ses besoins, de ses épreuves, des ses revers de fortunes, tout en persistant dans leurs pratiques réprehensibles et graves, entre autres pêches mortels qui risquent de les précipiter dans l’enfer. »

« Je veux dire que lorsque les saints se sont rendus compte de l’état dans lequel se trouvaient la masse qu’ils ont commencé à se cacher, à user de tout subterfuge, habitant les déserts et les plaines, même si Allah a voulu qu’ils demeurent parmi les hommes, qu’ils habitent avec eux, jusqu’à ce que Sa volonté soit faite. Mais ils durent les fuirent, allant habiter déserts et campagnes selon le décret divin, auquel ils ne pouvaient échapper, n’ayant aucun moyen de réformer les hommes et des orienter vers leur Seigneur. »

« Voilà pourquoi les saints font tout pour échapper à leurs regards inquisiteurs, recourant à divers expédients pour faire diversion et se dérober, certains n’hésitant pas à accomplir des actes répréhensibles pouvant valoir à leurs auteurs la condamnation et le courroux d’Allah, quoique ses choses là, auxquelles faisaient recours les Saints, ne l’étaient qu’apparemment, n’ayant aucune réalité concrète, n’apparaissant qu’illusoirement aux yeux des autres, le procédé demeurant purement fictif. Ces actes réprouvés commis, n’étaient ainsi condamnables qu’apparemment aux yeux de la masse, ces saints n’étant en fait coupables d’aucun crime, ne faisant cela que pour semer le doute dans les esprits, en vue de préserver leur vie spirituelle, de sauver leur religion. »

« C’est à cause de cela qu’on reconnait difficilement le maitre parfait, sauf à la faveur de circonstances rares. Ceux qu’on qualifie ainsi, ce sont ceux qui ont confirmé leur qualité de maitre par des connaissances et des actions qu’ils ont accomplies en conduisant les hommes vers Allah (qu’Il soit exalté) en les aidant à se tourner vers Lui, à renoncer au monde et à ses gens, n’en n’ayant plus cure. On les reconnait aussi par la manifestation de marques d’ouverture mystique que trahit quelque action de certains d’entre eux. »

source: Lettre au disciple d’ Abu Hamid al Ghazali, Djawahiroul Ma’ani d’Ali Harazim

Wa salam

Cet article a été publié dans Le Tassawuf. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s