La ma’arifa (gnose) et son contenu

La ma’arifa (gnose) et son contenu

Bismill2

Ô Allâh! Accorde à notre maître Muhammad qui a ouvert ce qui était clos, qui a clos ce qui a précédé, défenseur de la vérité par La vérité, le guide du droit chemin, ainsi qu’à sa famille suivant sa valeur et l’estimation de son ultime dignité.

Le contenu de la prophétie est la ma’arifa (gnose). Si la gnose est donné à un prophète on l’appel alors prophétie, mais si elle est donnée à un autre homme qui n’est pas prophète, on nomme cette gnose là, sainteté, mais sa reste la même gnose. On pourrai illustrer cette exemple, en prenant une mandarine, même si cette mandarine est différente dans ses caractéristiques, taille, couleur, gout, elle reste toujours une mandarine. Et bien c’est pareil pour la gnose, les saints ont reçut la même chose mais dans un volume différent.

Ainsi, le contenu est le même mais le contenant est différent. Car c’est en réalité la prophétie qui n’accepte pas qu’il y est un autre prophète qui vient après notre prophète Muhammad . Le prophète Muhammad , à ainsi fermé la porte de la prophétie, mais il n’a pas fermé la porte de la mission, du message.

Le prophète Muhammad , est le sceau des prophètes, le dernier prophètes d’Allâh, comme Allâh nous l’a informé. Allâh a bien marqué la différence en disant qu’il est le dernier des prophètes, mais n’a jamais dit qu’il est le dernier des messagers

Allâh Le Très Haut dit dans le Coran:

 » Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allâh et le dernier des prophètes. Allâh est Omniscient. »

Allâh, a ainsi rapproché le sceau des prophètes Muhammad   à la prophétie, seulement mais pas au message.

Allâh Le Très haut, aurai très bien pu dire qu’Il a envoyé le sceau des prophètes et le sceau des messagers, mais il ne l’a pas dit. Ces deux choses sont partagés, la prophétie est une station et la sainteté est une station, certaines s’installent dans la première et d’autres dans la seconde, mais elles peuvent se rejoindre toutes deux dans la même station qui est le message.

En effet, il peut y avoir des messagers parmis les prophètes, et des messagers parmi les saints. Celui qui n’a pas de message à transmettre parmis les prophètes et les saints, celui là reste un prophète ou un saint, mais qui ne transmet pas.

Source: Cheikh Ahmed Tidjani Sall, hafidhulah (qu’Allah le préserve et lui accorde longue vie)

Wa salam

Cet article a été publié dans Le Tassawuf. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s